• LES CONTES DE MON ENFANCE

    LES CONTES DE MON ENFANCE

    , dans le lointain pays du coté ou le soleil se lève, une veuve qui avait un fils du nom d'Aladin. Ils étaient très pauvres, et pendant que sa mère s'éreintait au travail, Aladin passait son temps à vagabonder avec les enfants de son âge. 
    Un après-midi, alors qu'il jouait avec ses amis sur la place du village, un mystérieux étranger s'approcha de lui. L'homme était richement vêtu ; il portait un turban orné d'émeraudes et de saphirs, et sa petite barbe noire faisait ressortir l'étrange éclat de ses yeux qui étaient plus sombres que le charbon. 

    - N'es-tu pas Aladin, fils de Mustapha le tailleur ? dit l'homme. 

    - Oui, monsieur, c'est bien moi, répondit Aladin. 
    - Mon garçon aimerais-tu gagner beaucoup d'argent... cent roupies ? 
    - Oh ! oui, monsieur ! je ferais n'importe quoi pour ramener autant d'argent à ma mère ! 
    - Alors écoute Aladin, il te suffira de passer par une trappe trop petite pour moi et me rapporter une vieille lampe.

     

    LES CONTES DE MON ENFANCE

     

     

    Aladin suivit donc l'homme à la barbe noire jusqu'en un endroit très éloigné du village. ils soulevèrent une lourde pierre et le garçon svelte et agile, se faufila par l'étroite ouverture. Quelques marches s'enfonçaient dans le sol. L'homme retira l'anneau qu'il portait au doigt et le tendit à Aladin : 
    - Mets cet anneau, il te protégera du danger. 
    Au bas des marches, Aladin découvrit une grande caverne. Elle était remplie de coffres, de jarres en or qui débordaient de bijoux, des arbres croulant sous le poids de fruits en pierres précieuses, de grandes coupes pleines de diamants et d
    e perles de nacre : un trésor immense !

    Aladin fut soudain tiré de sa stupeur par une voix qui criait : 
    - La lampe, la lampe Aladin, apporte moi la lampe ! 
    Le garçon regarda tout autour de lui et finit par apercevoir une vieille lampe à huile posée sur un coffre. Elle semblait bien terne au milieu de toutes ces richesses. Pourquoi l'étranger voulait-il cette lampe sans valeur alors que la caverne renfermait un immense trésor ? C'était sans doute un magicien... 
    Aladin, inquiet, prit la lampe et remonta lentement vers la surface. 
    - vas-tu te dépêcher ! reprit l'homme, donne-moi la lampe ! 
    - Aider moi à sortir, répondit Aladin. 
    - Donne-moi la lampe d'abord ! Hurla l'étranger. 
    Inquiet, Aladin mit la lampe dans sa poche et redescendit les marches sans répondre. 
    - Et bien puisque tu t'y plait tant, reste ici pour l'éternité ! 
    Et, de rage, l'homme fit rouler la lourde pierre sur l'étroite ouverture.

    Perdu, seul dans le noir, Aladin se tordait les mains de chagrin et de désespoir. 
    Soudain l'anneau qu'il portait au doigt se mit à briller. Une imposante créature apparut, avec des yeux comme des flammes. Il était plus grand qu'un
     géant. Sa voix fit trembler la caverne : 

    - Je suis le génie de l'anneau. Parle et j'obéirai ! 
    - Je veux rentrer chez moi, murmura Aladin.

    Aussitôt, Aladin se retrouva auprès de sa mère, à qui il raconta son étrange aventure. Comme elle refusait de le croire, le garçon lui donna la vielle lampe. Alors, tout en l'écoutant, elle commença à astiquer la lampe pour lui donner un peu d'éclat pour pouvoir la revendre au marché.

     

     

     

     

     

    LES CONTES DE MON ENFANCE

    Quand elle eut frotté trois fois, il sortit de la lampe, au milieu d'une épaisse fumée, un autre génie encore plus effrayant que celui de l'anneau. 
    - Je suis le génie de la lampe, parle et j'obéirai !

    A partir de ce jour, Aladin et sa mère ne manquèrent plus de rien. Quels que fussent leurs désirs, le génie les exauçait sur le champs. Ils devinrent même les personnes les plus riches et les plus généreuses de la région.

    Les années passèrent. Aladin était maintenant un grand et beau jeune homme. Un matin, au marché, il croisa Badroulboudour, la fille du Sultan. Il en tomba fou amoureux. Après l'avoir mis à l'épreuve, le Sultan finit par accorder la main de la princesse à Aladin. Il y eut un somptueux mariage, puis Aladin et Badroulboudour s'en allèrent habiter un magnifique palais que le génie avait fait surgir dans la nuit. Un jour que la princesse était seul au palais, un étrange marchand s'arrêta sous sa fenêtre. 
    - J'échange vos vielles lampes contre des neuves criait-il. 
    - La princesse le prit pour un fou, mais comme il insistait et
     qu'elle ignorait le secret du génie, elle alla chercher la vieille lampe et l'échangea au marchand. 

    Celui-ci n'était autre que le mauvais magicien qui ayant appris qu'un ancien mendiant du nom d'Aladin épousait une princesse, il se doutait bien qu'il ne pouvait s'agir que d'une affaire de génie. Aussitôt le magicien frotta la lampe trois fois et, sous le regard effrayée de Badroulboudour, fit apparaître le génie. 
    - Je suis le génie de la lampe parle et je t'obéirai. 
    - Je suis le magicien noir, ton nouveau maître. Tu dois m'obéir en tout. 
    - Oui mon maître, commande que je t'obéisse. 
    Le magicien ordonna au génie de les transporter, lui, la princesse et l
    e palais dans un pays très lointain au delà des mers.

    La disparition de la princesse Badroulboudour, plongea Aladin dans une grande tristesse. 

    Le sultan voyant que le palais et sa fille avaient disparu commanda que l'on jette Aladin dans un cachot et que l'on lui coupe la tête le lendemain matin. Dans le sombre cachot, en se tordant les mains de désespoir Aladin se souvint de l'anneau. Une fois encore, il eut recours au génie de l'anneau. 
    - Emmène moi où se trouve ma bien aimée, lui demanda-t-il, je ne peux vivre sans elle. 
    En un éclair, Aladin se ret
    rouva dans la cuisine de son palais. Devant lui Badroulboudour préparait le repas du magicien.

    - Aladin, toi ici ? 
    - Vite mon amour, prends cette poudre et mets la dans le repas du magicien ! Aie confiance en moi. 
    Ainsi on entendit bientôt les ronflements du mauvais magicien, vaincu par le somnifère.

    Aladin s'empara de la lampe et fit surgir le génie. Il lui ordonna de les ramener au plus vite dans leur pays. Le sultan pleura de joie en retrouvant sa fille et son gendre. Toute la ville célébra le retour d'Aladin et de la princesse par de grandes fêtes qui durèrent tout un mois. Quant au méchant magicien, il fut chassé du royaume et l'on entendit plus jamais parler de lui.

     

    OUI COMME VOUS VOYEZ  IL Y A TOUJOURS

    AU FOND DE CHACUN DE NOUS

    UN ENFANT QUI REVE.....

     

    LES CONTES DE MON ENFANCE 

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Septembre 2013 à 23:57

    BONSOIR MON C

    TRES BEAU BILLET

    TON RETOUR EST MARQUE PAR UN MAGNIFIQUE CONTE

    MERCI DU CADEAU

    JE T EMBRASSE

    MICHELE

     

    2
    BGM
    Vendredi 13 Septembre 2013 à 23:36

    bonsoir mon C

    un petit mot sur ton joli billet

    pour te souhaiter une douce nuit

    je t'embrasse

    michèle

    3
    Samedi 14 Septembre 2013 à 06:13

    Bonjour ...et merci pour ce joli conte ...et également de ton passage chez moi

    bon dimanche ...bisous

    4
    Samedi 14 Septembre 2013 à 16:19

    Bonjour et merci de ton passage

    Et tes gentils mots

    Bon week end bisous en toute amitiée kiki

    5
    Samedi 14 Septembre 2013 à 17:37

    Très joli conte, je viens frileusement car il fait froid te remercier pour ta viste et ton gentil commentaire cela m'a fait très plaisir et puis je découvre tes blogs il y a beaucoup de Nostalgie de romantisme et de sentiments laissés derrière toi Oran ta ville !magnifique vidéo avec de belles photos merci pour le partage à bientôt. Je te souhaite une belle soirée

    Amitiés de Chantal

    6
    Lundi 16 Septembre 2013 à 12:52

    juste un petit coucou  

     

    pour tedire que je ne suis pas tres loin

     

    je te souhaite un tres bon debut de semaine

     

    gros bisous

     

    de kalyna

    7
    Lundi 16 Septembre 2013 à 15:42

    Coucou bonjour
    Bon lundi avec mon amitié

    L'amitié est une douceur
     qui apaise le coeur.
     C'est une tendresse
     qui se reçoit telle une caresse.
     C' est un bonheur
     qui lui vaut une place d'honneur.
     L'amitié est un plaisir
     A qui l'on peut dire
     simplement merci.....
     Bonne journée gros bisous de kikinette

    8
    Lundi 16 Septembre 2013 à 19:55

    coucou

     merci de ta visite

      avec ce temps je deprime   on a presque  rien eu en beau temps et la   tout ce termine

     pluie depuis plus de 15jours

     je te souhaite une bonne soirée  bisous

    9
    Lundi 16 Septembre 2013 à 23:39

    Bonne nuit Benfreha, merci pour ton passage et ton gentil commentaire, magnifique conte de fée j'adoreeee


    amicalement et a bientôt ton blog est magnifique


    pl1


    martine

    10
    Mardi 17 Septembre 2013 à 09:43

    Heureuse de connaître ton blog , très beau conte de ton enfance. Merci de ton passage par mon univers musical .

    Bon mardi à toi .

    Amicalement Nadine

    11
    Mardi 17 Septembre 2013 à 19:00

    Coucou contente de te revoir.

    le mauvais temps hélas s'installe on annonce

    soleil pour jeudi, espérons

    je suis occupée car je trie pour un vide grenier

    fin de mois-

    bonne soirée de gros bisous

     

    12
    Mardi 17 Septembre 2013 à 23:04

    coucou

     j'allait fermer

     je  te souhaite une douce nuit

    fait de beaux rêves

    gros bisous

    13
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 00:01

    Un ptit coucou pour te souhaiter doux rêves


    A bientôt et amitie


    16L1


    martine

    14
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 09:24

    Bonjour ,

    Dans chacun de nous il y a notre âme d'enfance qui sommeil ,il est doux de s'en souvenir ......Merci pour ce beau moment mis en partage.

    Je te remercie pour ton gentil com ,ta visite m'a fait très plaisir
    À mon tour de pousser la porte de ton magnifique univers,heureuse de le découvrir c'est très joliiiiii chez toi

    Je te souhaite une belle et douce journée

    Bizzz

    Marie-Hélène

    15
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 16:12

    Bonjour Benfreha .

    Merci de ta gentille visite .

     J'espère que tu vas bien et qu'il fasse beau chez toi .

    Bonne apres midi .

     Bisou .

    16
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 17:12

    Bonsoir , merci de ta gentille visite , quel joli conte tu nous

    fais partager ;

    Içi, le temps a fraîchi et celà annonce l'arrivée de

    l'automne -

    Bonne soirée -Bisous d'amitié -Violette

    17
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 06:39

    coucou Benfreha

    jolie histoire que voilà !

    Si seulement la vie pouvait ressembler à ça, faire de ses rêves une réalité par la magie

    Merci pour tes gentils compliments, ça me fait plaisir

    Je te souhaite un bon jeudi

    bisous 

    18
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 15:23

    Juste un petit coucou pour te souhaiter une bonne après-midi .

    Amicalement . Nadine

    19
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 16:40

    Bonjour oui c'est juste moi de passage

     Je suis en livraison
     et je me dois de m’arrêter chez toi
     Rue de l'amitié... La plus belle rue au monde
     pour te souhaiter un bon jeudi
     passe une bonne fin journée
     gros bisous ton amie la tite kikinette

    20
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 17:10

    Bonsoir mon gentil ami,j'adore ce conte....C'est si bon de garder

    son âme d'enfant !!!!c'est bon de rêver....

    Très bonne fin de semaine et gros bisous de ton amie

    Sonia

    21
    Vendredi 20 Septembre 2013 à 16:27

    Bonjour bonne fin de semaine.
    La plus belle relation sur terre.
    C'est sans doute l'amitié sincère.
    Cette amitié entre nous.
    Ne sont que des moments.
    De pur bonheur.
    Gros bisous la tite kikinette

    22
    Samedi 21 Septembre 2013 à 16:17

    Bonjour,je viens de déposer un com mais je crois qu'il ne s'est pas enregistré.En gros je disais , je vous remercie de vôtre passage sur mon blog qui me permet de découvrir le vôtre où les couleurs sont très belles.Les contes et légendes étaient la passion de ma jeunesse et en lisant celui que vous nous proposez je vois que  l'intéret reste le même.Je vous souhaite un bon week-end avant d'aller visiter vôtre second blog .Amicalement.

    23
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 15:18

    Merci pour ta gentille visite et pour ce joli conte qui m'a rappelé ma jeunesse

    je te souhaite un très bon dimanche après midi

    bien amicalement

    automne33

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :